Marseille : les députés LREM s’intéressent de près au plan Ecole d’avenir

Article publié sur le site de France 3, Par Ghislaine Milliet

Les quatre députés LREM de Marseille se penchent de près sur le plan Ecole d’avenir lancé par la ville de Marseille. Ils vont auditionner les différents acteurs de ce projet qui prévoit la démolition et la reconstruction de 28 groupes scolaires.

Alors que la ville vient de lancer un appel à candidature pour sélectionner les entreprises qui vont réaliser le plan de rénovation des écoles marseillaises intitulé Plan Ecole d’avenir, les quatre députés LREM ont décidé de se pencher de plus près sur ce dossier.

De quoi s’agit-il ?

Le Plan Ecole d’avenir prévoit sur 4 ans la démolition, la conception puis la reconstruction de 28 groupes scolaires et de leurs gymnases de la ville, auxquels s’ajoutent six nouvelles écoles maternelles et élémentaires. Sont compris également dans ce projet la maintenance et le gros entretien de ces structures, et l’aménagement des espaces extérieurs. Montant de l’opération : 754,776 millions d’euros.
Pour réaliser ce plan, la ville a adopté le modèle d’un partenariat public-privé.

Si la nécessité d’un investissement dans nos écoles ne fait pas de doute, la méthode choisie pose des question auxquelles il sera nécessaire de répondre.

expliquent les quatre députés LREM de Marseille, Claire Pitollat, Alexandra Louis, Cathy Racon-Bouzon et Saïd Ahamada.
Dans leur courrier, les députés se disent « conscients de l’importance de proposer des écoles innovantes, écologiques, s’adaptant au mieux à l’évolution des méthodes pédagogiques, pour le bien-être de l’enfant ».
Mais s’agissant « d’un sujet majeur qui nous concerne tous », ils ont décidé d’auditionner les acteurs de ce plan Ecole d’avenir avant l’été.
Les quatre députés ont déjà été reçus le 25 avril par le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin pour s’entretenir du plan.

By | 2018-05-31T12:28:55+00:00 6 mai 2018|France 3, Presse|