La Génèse

La Génèse 2018-06-01T13:15:46+00:00

Nous avons voulu retracer les évènements qui ont amené notre municipalité à imaginer un PPP pour 34 écoles, chose inédite en France voir ailleurs alors que la Cour des comptes, la Cour des comptes européenne et le Sénat sont unanimes sur la dangerosité des PPP pour les collectivités.

Rembobinage ….

Novembre 2014 : Collectif DZ (Lise Massal)
Collectif créé 3 ans auparavant, tripartite et indépendant – parents d’élèves, enseignants, personnels municipaux – milite pour une meilleure gestion municipale des écoles publiques marseillaises d’abord centré sur la problématique du faible taux d’encadrement sur le temps hors-classe , puis dysfonctionnements et revendications listés dans « Le manifeste des écoles marseillaises ».Le site Facebook existe toujours : https://www.facebook.com/manifestedesecoles/.

Novembre 2015 : Charlotte Magri, lanceuse d’alerte des écoles marseillaises
L’institutrice avait adressé un « Je nous accuse » de trois pages le 30 novembre 2015 à la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Lire sur le site Marsactu ou https://jenousaccuse.wordpress.com/. Depuis, Charlotte Magri a quitté l’Éducation Nationale : http://www.charlottemagri.com/.

Février 2016 : Libération titre « La Honte de la République »
Libération titre « La Honte de la République » à propos de l’école primaire Notre-Dame-Limite » à Marseille : manque de chauffage dans les classes, porte-manteaux qui se dévissent, trous dans le sol et autres détériorations diverses. C’est la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, qui monte à son tour au créneau. « Ces conditions et la souffrance dans laquelle vivent au quotidien ces élèves, ces enseignants et personnels ne sont pas dignes de la République » affirme la ministre qui concède avoir été informée « à l’automne » et avoir « aussitôt pris contact avec les services du rectorat ». « Lors des échanges que j’ai eus avec Jean-Claude Gaudin, il s’est engagé à faire des annonces très prochainement pour améliorer les choses. À lui de tenir ses engagements. » De son côté, le sénateur-maire Les Républicains de Marseille Jean-Claude Gaudin dénonce « un tableau caricatural ». L’édile a tout de même concédé au micro de Public Sénat : « Il peut y avoir, ici ou là, des travaux encore à effectuer. (…) On les fera rapidement. ». La déléguée à l’éducation à la ville de Marseille Danielle Casanova, parle quant à elle d' »exagérations » et de « Marseille Bashing ».

Avril 2016 : Najat Vallaud Belkacem vient à Marseille «faire le point sur la situation» des écoles
La municipalité est directement mise en cause par la ministre de l’Éducation nationale, qui a demandé au préfet des Bouches-du-Rhône de réaliser un audit des établissements scolaires, la municipalité a annoncé le déblocage de cinq millions d’euros pour rénover les écoles. Elle a décidé, lors du dernier conseil municipal d’étudier la destruction et reconstruction des 32 groupes scolaires dotés de préfabriqués, appelés aussi établissement Pailleron. le point d’étape est consultable ici : http://www.education.gouv.fr/cid101147/point-d-etape-sur-la-situation-des-ecoles-de-marseille.html#Les_engagements_de_la_Ville_de_Marseille. Pour ceux qui ont le courage de le lire, on notera le cynisme du Directeur Général des Services qui proposera une idée triomphante de numéro d’appel sur un modèle inspiré d’ »Allô Mairie », afin notamment de recenser les demandes d’intervention et de les orienter vers les différents services de la Ville, proposition identique à ce qui avait été proposé par le collectif DZ en 2014.

Dans la foulée, le conseil municipal d’avril 2017 a approuvé  le lancement d’une consultation pour la réalisation d’une mission d’assistance à l’évaluation préalable en vue du renouvellement des 32 groupes scolaires type GEEP.

Le 1er février 2017, le marché est remporté par l’équipe TAJ Société d’avocats (mandataire principal) + Finance Consult + Artelia Bâtiment et Industrie pour un montant de 574 750 € (voir attribution du marché).

Nous vous présentons l’équipe :

Bref, pour ceux qui pensent que Marseille est le centre du monde, et bien ils sont servis, le monde entier vient à nous.

Puis Mai 2017 : de fait Changement de ministre, Vallaud-Belkacem n’est plus, silence radio … plus aucun pilotage du préfet ou autre … notre municipalité était entre de bonnes mains…

Recherche faite sur Google sur la période du 1er janvier 2017 au 18 octobre 2017 sur les mots clés PPP école Marseille : rien, silence complet sauf deux trois bruissements :

Rien n’a fuité et pourtant … les têtes bien pensantes ont réfléchi, noté, fait tourner les tableaux croisés dynamiques dans tous les sens, sorti les calculettes, posté en catimini, et tout cela sans pipé mot … à croire que ces personnes ne sont pas marseillaises pour être aussi muettes et concentrées sur leur travail en plein été …

Un dossier complet est constitué le 11 août :

  • Evaluation envoyée à FIN INFRA (nous vous expliquerons plus tard ce qu’est FIN INFRA) qui rendra réponse positive le 15 septembre,
  • Etude de soutenabilité envoyée à la DRFIP (Direction Régionale des Finances Publiques) qui rendra réponse le 12 septembre

Et vous savez quoi ? et bien les conclusions sont en faveur d’un PPP …

et bien sûr la commission consultative des services publics locaux qui se réunit le 9 octobre pour valider à ce que les locaux des services publics locaux puissent être privatisés…

tout est prêt pour le 18 octobre …

18 Octobre 2017 : Conseil Municipal, Annonce du projet de PPP
Comme à son habitude, les élus ont reçu seulement quelques jours avant le conseil le dossier de 211 pages constitué du rapport (6 pages), de l’évaluation (100 pages) , de l’avis de FIN INFRA (32 pages), de l’étude de Soutenabilité (67 pages), de l’avis positif de la DRFIP (4 pages), et pour conclure le tout, du Compte-rendu de la commission consultative des services publics locaux (2 pages)…

Bref une affaire rondement menée et bien ficelée pour mettre devant le fait accompli un conseil municipal dont la majorité municipale a voté oui oui oui sans trop savoir …

Vous trouverez tous les documents sur la page Docs.