Une intersyndicale contre la mairie de Marseille

Publié le mardi 2 octobre sur le site du Café Pédagogique : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/10/02102018Article636740615908455741.aspx

Fruit de l’incurie de la ville de Marseille, le plan de reconstruction d’une trentaine d’écoles primaires de Marseille en urgence fait scandale chez les enseignants. Une intersyndicale, réunissant CGT Educ’action, FSU13, Maison de l’architecture et de la ville, L’Artisanat du Bâtiment CAPEB13, Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône SA13, Mouvement Départemental des Parents d’Élèves de l’enseignement public MPE13, SE-UNSA, SNES-FSU, Sud Education, SNUIPP-FSU, SNUTER-FSU, Solidaires13, UNSA13, UNSA Education, UNSA Territoriaux, Vivent les Services Publics VSP13, et CNT SO, s’oppose au plan reposant sur un partenariat public privé.  » Cette procédure coûte plus cher que le financement direct de la Mairie et la gestion du projet sera attribuée à de grands groupes financiers multinationaux. Une fois encore, la mairie choisit d’endetter considérablement les marseillais pendant plus de 25 ans. » Une action est engagée devant le tribunal administratif.

 

By |2018-10-02T13:36:39+00:002 octobre 2018|Le Café Pédagogique, Presse|