Marseille : Jean-Claude Gaudin se donne une excellente note pour la rentrée scolaire 2018/2019

Article paru le dimanche 24 juin 2018 sur le site de destimed : https://destimed.fr/Marseille-Jean-Claude-Gaudin-se-donne-une-excellente-note-pour-la-rentree

Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille accompagné de Danielle Casanova, adjointe en charge de l’éducation et de Jean-Claude Gondard, le directeur général des services ont fait le point sur la rentrée scolaire et notamment le retour à la semaine de 4 jours et le nouveau cadre du temps périscolaire qui en découle, le dédoublement des classes en REP et REP + (Réseau d’éducation prioritaire et réseau d’éducation prioritaire +).

JPEG - 132.2 ko
C’est au cours d’une conférence de presse que le maire de marseille, Jean-Claude Gaudin a présenté les dispositifs de la rentrée scolaire 2018/2019 (Photo Robert Poulain)

« La Ville a consulté la communauté éducative et une large majorité des conseils d’école s’est prononcée en faveur du retour à la semaine scolaire de quatre jours : sur un total de 444 écoles, 302 ont ainsi voté « pour » parmi les 318 écoles qui ont répondu », précise le maire de Marseille. Un rapport en ce sens sera soumis à l’approbation du Conseil Municipal de ce lundi 25 juin. Puis d’en venir aux activités périscolaires : « Elles seront réorganisées afin de garantir une qualité pédagogique et de répondre aux besoins des familles. L’accueil du matin est maintenu entre 7h30 et 8h30 mais le prix maximum sera ramené à 2,50 euros contre 3 euros aujourd’hui et les tarifs seront plus progressifs. Et les animations du soir seront désormais organisées de 16h30 à 18 heures ». Le Maire précise : « Il ne s’agira plus de simples garderies mais d’animations en lien avec le projet pédagogique de l’école. Des animations qui dureront 30 minutes de plus, ce qui correspond à une réelle attente des familles, ceci sans augmentation de tarif ». Il annonce également que le soutien scolaire est maintenu, qu’il s’agisse des études surveillées ou du dispositif « Coup de Pouce » « dont la qualité sera renforcée, l’encadrement étant dorénavant assuré par un enseignant ».
Puis d’en venir au « Plan Mercredi » que le gouvernement vient de dévoiler. « Cette annonce très tardive rend difficile une mise en œuvre complète dès la rentrée, mais nous allons faire le maximum pour répondre à cette nouvelle demande ». Jean-Claude Gaudin en vient à la poursuite du dédoublement des classes de CP et CE1 en REP+ et CP en REP : « L’année dernière, 72 de nos écoles situées en REP+ étaient déjà concernées par cette mesure. Ainsi, pour la rentrée 2017/2018, 84% de leurs classes de CP ont été physiquement dédoublés ». S’il avance qu’il est de plus en plus complexe de trouver de nouveaux locaux « ce sont néanmoins plus de 65% des classes concernées qui seront physiquement dédoublés à la rentrée 2018/2019 ». Il ne manque pas d’insister sur le fait que « Marseille est la ville de France qui compte le plus grand nombre d’écoles situées en zone d’éducation prioritaire. L’impact technique et financier de cette mesure est ainsi plus fort à Marseille qu’ailleurs ». Jean-Claude Gaudin continue à dérouler le menu de la rentrée scolaire en abordant la question du nouveau contrat de Délégation de service public de la restauration scolaire : « Nous avions demandé dans le cahier des charges des améliorations notoires pour ce nouveau contrat, particulièrement le renforcement de la qualité et de la sécurité des prestations alimentaires avec, par exemple, 50% de produits issus de l’agriculture biologique. Une part importante des approvisionnements se fera également auprès de producteurs locaux » . Le choix du délégataire de cette nouvelle DSP sera proposé au Conseil Municipal de ce lundi 25 juin. Il évoque le « Plan École Avenir », le Partenariat Public Privé afin de démolir 28 établissements de type GEEP, préfabriqués dits « Pailleron ». La reconstruction de 28 nouveaux établissements scolaires et la construction de 6 écoles neuves. Puis de laisser Jean-Claude Gondard monter au créneau sur ce dossier polémique : « Nous avons procédé comme la Loi le demande, nous avons comparé toutes les solutions notamment la maîtrise d’ouvrage public et c’est le partenariat public-privé qui est la procédure la plus rapide, la moins chère et la plus performante avec des bâtiments qui seront mieux entretenus dans la durée. Et cette procédure va permettre à de nombreux architectes, de nombreux sous-traitants et notamment des artisans de travailler ». Il conclut son propos en indiquant que ce dispositif est un véritable succès au Vélodrome…
Michel CAIRE

By |2018-06-27T13:52:15+00:0024 juin 2018|destimed, Presse|