MadMars dénonce et propose …

MarMars est un nouveau collectif Marseillais, qui relaie le combat de notre collectif.

MAD MARS DENONCE

La municipalité de Marseille fait le choix, en octobre dernier, de reconstruire 34 écoles via des Partenariats publics privés pour un montant d’un milliard d’euros. Cette procédure permet à une collectivité de déléguer à un groupe privé la construction et la gestion d’équipements publics sur une durée pendant laquelle la collectivité paie un « loyer », avant de récupérer le site en fin de contrat. La ville versera au(x) promoteur(s) retenu(s) pour réaliser les travaux 41M€ annuels durant 25 ans.

Au lieu de privilégier les entreprises locales, ce choix va bénéficier à de grands groupes qui pourront, sur ces parcelles, réaliser de la spéculation immobilière. En clair : construire des immeubles au-dessus des cours de récré de nos minots.

Outre qu’elle est moralement contestable, cette décision va alourdir la dette, déjà massive, qui plombe le budget de la ville de Marseille.

Le collectif Mad Mars dénonce ce choix et invite les Marseillais à s’emparer de ces questions : voulons-nous vendre nos écoles au privé ? voulons-nous dépenser une somme folle pour 34 écoles et laisser les 410 autres établissements marseillais sans entretien ? voulons-nous que les architectes et entreprises locaux légitimes pour réaliser ces travaux (ils ont déposé des recours contre ce choix) en soient exclus à 100% ?


MAD MARS PROPOSE

Il faut renoncer à ces PPP dispendieux.
Mais il faut bien financer la rénovation d’écoles à l’abandon depuis 25 ans…

Des alternatives existent :
– Mutualiser les locaux / Récupérer du foncier pour dégager des recettes
– Offrir la possibilité aux entreprises et aux citoyens de prêter à la commune au taux du livret A. Aujourd’hui, les grandes collectivités se financent sur le marché bancaire et lancent des obligations directement sur les marchés financiers, mais bien accompagnées (par exemple par l’Agence France locale dont ça pourrait être une nouvelle mission), elles pourraient aussi se financer, pour des projets forts de sens comme les écoles, auprès des entreprises, pme, et particuliers.
– Étendre le bénéfice des réductions d’impôts applicables aux dons aux associations à ceux qui font des dons aux écoles défavorisées (rep et rep +)
– Créer un système de mécénat pour les écoles : au lieu de financer du mécénat culturel, les entreprises financent des budgets participatifs pour les projets montés par les écoles.
– Et d’autres encore à imaginer…

Marseillaise, Marseillais, tout est à inventer, viens donc le faire avec le collectif Mad Mars !

Et commence déjà par signer la pétition : https://www.change.org/p/monsieur-gaudin-les-%C3%A9coles-pu…

By | 2018-09-15T14:44:43+00:00 30 août 2018|Arguments, Arguments Généraux|