Chantier en cours à l’école de la Viste : la France insoumise devancée par la Ville ?

Rédaction de Marsactu 19 Juil 2018, pour voir le site en ligne : https://marsactu.fr/bref/chantier-en-cours-a-lecole-de-la-viste-la-france-insoumise-devancee-par-la-ville/


Surprise ! Après avoir officiellement mis en demeure la France insoumise de ne pas entreprendre de travaux au sein de l’école de La Viste (15e), la Ville aurait mandaté deux grapheurs pour y réaliser une fresque. C’est en tout cas ce qu’affirment les deux jeunes gens à Marsactu qui s’est rendu sur place. Pour l’heure, la Ville n’a pas souhaité confirmer ou commenter ce nouvel élément d’un feuilleton estival (lire notre article). Ce jeudi, elle avait publié un long communiqué dans lequel elle soulignait le caractère illégal d’une “intrusion dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement scolaire public”. “Et ce d’autant que l’école maternelle publique de la Viste Bousquet accueille tous les jours, et de fait le vendredi 20 juillet, un centre aéré associatif”, indiquait également le communiqué.

Les responsables du centre social Del Rio, présents sur place, soulignent quant à eux le caractère intempestif d’un chantier. Ils ont ainsi collé des affichettes demandant aux parents de venir chercher leurs enfants “en raison de ces travaux non prévus”. “Nous n’étions au courant de rien, indique le directeur adjoint du centre social. Le minimum est de prévenir”. Des travaux de rénovations doivent effectivement avoir lieu cet été pour la remise en état de quatre classes maternelles (électricité, faux plafonds), selon le dernier communiqué de la Ville de Marseille. Il se pourrait que ce chantier commence dès aujourd’hui, précipité par l’action de la France insoumise*. Quant au parent d’élève, militant de la France Insoumise, Sébastien Delogu qui a découvert ce chantier cet après midi, il jubile : “On va rester devant demain si les flics nous accueillent. Le principal c’est que ça soit la mairie qui fasse les travaux. Nous on est là en tant que citoyens pour mettre la pression. Mon but principal c’est que les enfants à la rentrée arrivent dans une école digne.”

* modifié le jeudi 19 juillet à 18h25

Alice Mugnier (avec B.G.)

By | 2018-09-15T14:45:57+00:00 19 juillet 2018|Marsactu, Presse|